EXPOSITION Été 2020

Aux Petits Bonheurs
Une exposition dans l’espace public à Crest

du 11 juillet au 20 septembre 2020

Aux petits bonheurs est une exposition visible dans les rues de Crest et au Centre d’art pendant tout l’été. L’exposition est constituée d’images imprimées en sérigraphie, créées par 15 auteurs, essentiellement drômois ‒ graphistes, illustrateurs, bédéistes, plasticiens.

Près de 250 posters grand format sont ainsi affichés dans l’espace public, dans tous les quartiers de Crest. Les habitants et les visiteurs les découvrent au petit bonheur de leurs déplacements dans la ville.

La quantité des images et le vaste périmètre géographique couvert par l’exposition en font un véritable festival graphique dans l’espace public, une exposition ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Au Centre d’art sont réunis les quinze posters avec un éclairage approfondi sur le contenu des œuvres et les auteurs.

La vie est faite de hauts et de bas, c’est bien connu. L’exposition Aux petits bonheurs fait le choix de la hauteur. Elle grimpe avec enthousiasme des versants ensoleillés et ne se retourne que pour constater avec satisfaction le chemin parcouru. Son verre est toujours à moitié plein. Ses créations graphiques sourient de loin ou de près, aux piétons qui les croisent au bout de leur rue, en bas de leur immeuble, dans les rues du centre-ville, sur les quais de la Drôme, près de leurs commerces préférés ; aux cyclistes et aux automobilistes au détour d’un carrefour, à l’entrée d’un parking, à proximité de la route. L’exposition, échappée des murs du centre d’art, investit la ville de sa bonne humeur et fait signe à tous, petits et grands. Elle nous fait la bise… visuellement, elle nous tape dans le dos… graphiquement.

Œuvre collective, Aux petits bonheurs s’apparente à une collection de références aux joies de la vie quotidienne. Les références sont tantôt issues de la culture collective (paroles de chansons, répliques de films, œuvres littéraires et poétiques), tantôt de l’univers des auteurs. Avec des mots ou sans mots, figurées ou abstraites, les quinze images de l’exposition portent ensemble un message qui se lit en regard de la période flottante que nous traversons.

 

Les auteurs

My Name is Wendy (Valence)

My name is Wendy est né en 2006 de la collaboration de deux designers graphiques, Carole Gautier et Eugénie Favre. Cette collaboration associe une expertise en design graphique et en art plastique.

Le studio produit des identités graphiques, des typographies, des illustrations, des animations, des concepts visuels pour le monde culturel, pour des projets indépendants, des petites entreprises et des multinationales. Le lettre spécifique qu’elles appliquent à leurs créations permet de leur donner une identité singulière et forte.

Jill Strong (Gigors)

Après vingt années d’infographie numérique, Jill Strong décide en 2014 d’apprendre comment réaliser des lettrages à la main, en n’utilisant que des techniques traditionnelles. Elle suit alors un enseignement à Londres et Paris, avec Mike Meyer, le grand peintre en lettres américain.

Depuis 2018, Jill fait de la prestation de service et également du lettrage artistique, souvent des études des techniques utilisées sur d’anciens manèges (feuille d’or, craquelures, etc).

D’originie anglaise, Jill habite sur la commune de Gigors & Lozeron depuis vingt ans.

Martin Sztajman (Crest)

Né à Nice en 1989, Martin Sztajman est auteur de bandes dessinées et graphiste indépendant, spécialisé en pixel-art. Après des études d’arts appliqués à Antibes, puis de graphisme à Lyon, il est diplômé des beaux-arts d’Angoulême.

Martin participe à différents magazines et revues puis publie son premier livre Agencements avec Fidèle, maison d’édition qu’il a fondée avec trois amis dessinateurs. Depuis, il fait paraître quatre de ses publications aux éditions Cambourakis dont Cinéma au carré et Super-héros & Cie.

Actuellement, il vit à Crest et jongle entres ses projets d’auteur et d’éditeur.

Alex B (Crest)

Drômois depuis toujours, Alex B est un autodidacte. Après avoir reçu une formation de régisseur d’art contemporain et installé des expositions à travers l’Europe, il se dirige vers la création graphique au début des années 2000.

Il approfondit son expérience en tant que graphiste et chargé de communication au sein du Théâtre les Aires à Die, puis s’installe en tant que graphiste indépendant en 2004. Depuis, il consacre 95 % de ses créations au milieu culturel et est très impliqué dans l’événementiel, ainsi que dans la vie associative.

Yannis Frier & Bertrand Boulanger (Saillans)

Yannis Fier est né à Crest en 1977. Insatiable curieux, il navigue entre pratique visuelles et sonores : graphisme, improvisation musicale, installation, illustration… Autant de propositions qui croisent médiums, supports, esthétiques et approches.

Bertrand Boulanger est né à Lille en 1969. Artiste touche à tout, il réalise des marionnettes et des décors pour le théâtre, fait de la poésie ainsi que de la musique et crée des œuvres d’art brut.

Depuis 2017, ils se sont associés dans le projet extravague avec Yannis au graphisme et Bertrand pour les mots malins.

Atelier Tout Va Bien (Dijon)

L’Atelier Tout Va Bien est porté par Anna Chevance et Mathias Reynoird. Ils créent leur studio en 2011, à la sortir de leurs études, durant lesquels ils se sont rencontrés.

Dans leurs créations, ils ne cherchent pas à posséder un style qui leur soit propre. Au contraire, ils considèrent que leur devoir de graphistes est d’adapter leur créativité à la spécificité de la demande. Ils s’appliquent ainsi à développer de multiples écritures afin de se mettre au service du sens et générer des concepts en parfait accord avec la nature du message.

Brest Brest Brest (Crest)

Fondé en 2009 et piloté par Arnaud Jarsaillon, Loris Pernoux et Rémy Poncet, le collectif Brest Brest Brest, partagé entre Crest et Paris, travaille dans les secteurs dédiés à la culture et aux arts.

Dans leurs travaux, ces graphistes s’emploient à déplacer le regard, à nous prendre par la main pour faire le trajet d’un point identifié vers un autre ; vers une forme d’inconnu où la part d’imprévu est importante. Quelle que soit la nature de leurs productions, il est toujours question de rnecontre entre évidence et bizarrerie.

Jérôme Knebusch (Francfort)

Jérôme Knebusch est un artiste et designer franco-allemand né en 1978 à Heidelberg. Installé à Francfort-sur-le-Main, il travaille comme graphiste indépendant et concepteur de caractères, principalement pour des artistes et des institutions culturelles.

Il a également organisé et participé à de nombreuses expositions en Europe ainsi qu’à l’international. Jérôme enseigne à l’ESA de Metz et à l’Atelier national de Recherche Typographique de Nancy.

Enfin en 2019, il a fondé Poem, une initiative d’édition indépendante liée au texte, au type et à la typographie.

Claire Schvartz (Nantes)

Née en Bretagne en 1984, Claire Schvartz est graphiste et illustratrice. Ces dernières années, elle se consacre à l’illustration jeunesse avec, notamment, la sortie en 2014 de Fourmi Zombie et de la série des Tapis.

Elle collabore régulièrement avec des magazines jeunesse et réalise des commandes d’illustrations pour divers milieux. En 2017, Claire signe son premier ouvrage en tant qu’auteur et illustratrice avec Le gravillon de pavillon qui voulait voir la mer, paru aux éditions Les fourmis rouges. Album pour lequel elle reçoit en 2018 le prix révélation littérature jeunesse décerné par l’ADAGP (Société des auteurs dans les arts graphiques et plastiques).

Système Sensible (Eurre)

Système Sensible est un studio de design graphique basé à Eurre, fondé en 2013 par Charlotte Gauvin et Matthieu Meyer. Tous les deux diplômés de l’ÉSAD Grenoble-Valence en design graphique, ils se sont également spécialisés en typographie à La Cambre (Bruxelles) et en design & recherche à l’ÉSAD de Saint-Étienne.

Ils imaginent divers projets de création dans le domaine public et privé, ainsi que des ateliers et des productions libres. Ils ont ainsi pu travailler pour les Éditions Adéra, le LUX scène nationale ou le Centre national des arts plastiques.

Matthew Tyson (Crest)

Matthew Tyson est un artiste et éditeur de livres d’artistes, né à Londres en 1959. Après des études à la St Martin’s School of Art et au Goldsmiths College à Londres, il démarre rapidement son activité d’éditeur de livres d’artistes en créant la galerie Imprints en 1984. La galerie déménage ensuite pour Piégros-la-Clastre en 1991, puis Crest en 2014.

Ses œuvres ont été exposées au niveau international et certaines sont présentes dans les collections de prestigieux musées tels le Victor & Albert Museum de Londres, le MoMA de New York ou le Musée nationale d’Art Moderne de Paris.

Géraldine Alibeu (Crest)

Géraldine Alibeu est auteur et illustratice depuis 2001, suite à ses études au sein de l’atelier d’illustration des Arts décoratifs de Strasbourg. Dans ses création, elle est surtout influencée par sa pratique du croquis et utilise diverses techniques – collages, feutres, céramique, textile – donnant à ses images des perspectives étranges, aux couleurs tranchées.

Géraldine a publié plusieurs albums jeunesse, dont deux ont été récompensés d’un prix : le prix Jean-Hugues Malineau pour l’album Poèmes pour mieux rêver ensemble en 2018 et le prix Poésie Lire et faire lire pour l’album La vie ne me fait pas peur en 2019.

Adrien M et Claire B (Crest)

Fondé en 2011 par Claire Bardainne et Adrien Mondot, la compagnie Adrien M & Claire B crée des spectacles et des installations à la croisée des arts visuels et des arts vivants.

Adrien M est artiste multidisciplinaire, informaticien et jongleur ; Claire B est artiste plasticienne, issue du design graphique et de la scénographie. Ensemble, ils interrogent le vivant et le mouvement dans ses multiples résonances avec la création graphique et numérique. Leurs spectacles et installations placent le corps au cœur des images, et mêlent artisanat et dispositifs numériques, avec le développement sur-mesure d’outils informatiques.

Gregory Decock (Aouste-sur-Sye)

Grégory Decock est né en 1979, il vit et travaille à Crest. Diplômé de La Cambre (Bruxelles), il a présenté son travail dans de nombreux musées et galeries en Europe depuis 2006, dont le Gutenberg Museum de Fribourg, l’Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne et la galerie Imprints.

Ses création s’insèrent dans l’espace urbain, un contexte bien précis, et cherchent à engager un dialogue avec leur environnement. Dans l’espace public, chacun peut ainsi répondre aux message ou proposition qu’il laisse.

Marie Caudry (Pont-de-Barret)

Auteur et illustratrice, Marie Caudry est née en 1978. Elle est diplômée des Beaux-Arts de Bordeaux. Après avoir enseigné les arts plastiques durant quelques années, elle se consacre depuis 2007 à l’illustration et la conception d’albums jeunesse.

Une dizaine d’ouvrages personnels sont déjà parus aux éditions Albin Michel Jeunesse, Thierry Magnier, le Seuil et Casterman, en plus d’ouvrages collectifs et de commandes d’illustration pour des albums, des romans ainsi que la presse jeunesse.

EXPOSITION Hiver 2020

# Ikats, tissus de vie

du samedi 8 février au dimanche 19 avril 2020

Ikats, tissus de vie est un voyage à travers les cultures, qui suit l’espace et le temps, de l’Asie du Sud-Est insulaire à l’Europe. L’ikat (de l’indonésien : « attacher, nouer »), le fil conducteur de ce voyage, est un procédé de teinture et de tissage très lent à mettre en œuvre.

Il permet de créer des textiles à la saveur vibrante très particulière, au terme d’une approche mentale complexe, en quelque sorte à l’opposé du dessin ou de l’image. Le motif de l’ikat naît de l’intérieur du tissu, tracé dans le fil lui-même, avant le tissage.

Les sociétés premières ont donné à ce type de textile une place singulière au cœur de leur culture comme emblème de la féminité et de la fertilité. L’Islam en a fait un bien précieux et somptueux. L’Occident, qui l’accueille au temps où son textile connaît un développement de masse, le transforme en décor de luxe.

Ce voyage est aussi celui d’un changement de statut du textile, d’un bien sacré porteur de sens, à un support anonyme et global.

De l’Indonésie à l’Europe, en passant par l’Ouzbékistan, l’Iran et le Japon, l’exposition Ikats, tissus de vie présente la collection de Monique et Rémy Prin, experts de l’ikat.

Commissariat et scénographie : Monique & Rémy Prin

Une exposition proposée par l’association Parole & Patrimoine

 

RENDEZ-VOUS

# Visite guidée par les commissaires d’exposition

Samedi 8 février à 10h, 11h, 14h30, 15h30 et 16h30
Dimanche 19 avril à 16h

Les commissaires d’exposition, Monique et Rémy Prin, vous transmettrons leur passion pour l’ikat au fil de leur exposition, en vous faisant voyager de l’Orient à l’Occident, à la découverte des techniques ancestrales des cultures premières.

Accès libre avec le billet d’entrée du Centre d’art

# Visites-découvertes tous publics

Tous les dimanches à 16h, du 16 février au 12 avril

Accès libre avec le billet d’entrée du Centre d’art

# Conférence par M. Rémy Prin

Dimanche 19 avril à 14h30 École de musique et de danse, 59 Avenue Jean-Rabot

Commissaire de l’exposition, Remy Prin présentera une conférence autour de la pratique de l’ikat. Scientifique de formation, M. Prin est collectionneur mais aussi créateur d’ikat ; Il écrit sur l’art, le textile et les mythes des sociétés premières.

# Visites animées pour les groupes et les scolaires

Sur réservation

Le Centre d’art accueille les groupes et les scolaires pour des visites ou des animations pédagogiques

Renseignement et réservation au 04 75 76 61 38 ou culture@mairie-crest.fr

 

# Initiation au tissage

Sur réservation

Le Centre d’art propose une animation pédagogique d’initiation au tissage

Atelier par groupe de 5 à 8 personnes

Renseignement et réservation au 04 75 76 61 38 ou culture@mairie-crest.fr

 

Facebook
Facebook
Instagram